Histoire de Pottermore: Chapitre 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de Pottermore: Chapitre 2.

Message par Ombre le Jeu 22 Oct - 22:12

Chapitre 2 ! Wink. Bonne lecture ! Very Happy.

Le régime inquisitorial et le gouvernement provisoire : Le début de l’âge des tyrans

Les tyrans. Ils sont aujourd’hui légendaires, et font partis de l’imaginaire des grands moments du site Pottermore. Ce groupe, qui a attisé la haine, l’admiration, la colère, la tristesse et l’amusement, est le plus célèbre de l’Histoire du site, à juste titre. Mais qui étaient les premiers tyrans ? Comment sont-ils arrivés ? Leur premier but était-il de gouverner Pottermore ? Quelles furent leurs premières actions au sein du site ? Etaient-ils déjà aussi organisés ? Le début des tyrans parait flou, et il s’agit une période lointaine et très courte (mi-juillet à mi-aout 2013), comme celle que nous avons découverte ci-dessus. Dans ce chapitre, vous découvrirez comment les tyrans se sont installés sur Pottermore, et comment se sont-ils affirmés pour régner sur le site pendant presque un an.

Les tyrans, une vengeance d’Ombre.
Rappel des faits. Après la guerre froide, Ombre part de Pottermore à cause des signalements. Même après son départ, la crise continue, et s’amplifie même. L’oligarchie, les rivalités et les disputes se remettent peu à peu en place. Ombre veut alors se venger contre tous ses ennemis : le préfet-président de la maison Serdaigle Thomas, les amis de ce dernier tel que Maraudeuse, Pansy et Vivi, ou encore des extrémistes et signaleurs comme Magyar. Pour cela, il fait appel à un ami inscrit lui aussi sur Pottermore, mais venant rarement : Maléfice. Et il sera le premier des tyrans, et sans doute le plus détesté de tous. Pour l’heure, Ombre et Maléfice complotent un plan pour remettre de l’ordre sur Pottermore, et pour se débarrasser des « ennemis de Pottermore », selon Ombre.
La création des tyrans se fait très rapidement, et sur un coup de tête. Ombre ne pensait même pas créer des tyrans. Il pensait juste, qu’avec une autre personne, il pourrait aller plus rapidement pour mettre en place l’ordre qu’il désire tant. La création d’un véritable groupe de pouvoir se fera très progressivement, sur la durée. En tout cas, Ombre va pour l’instant, et pendant le début des tyrans, rester dans l’ombre. Il créera le personnage de Mortel bien plus tard, alors que les tyrans seront au sommet de leur gloire.
Voilà à quoi se résume l’origine des tyrans : une petite vengeance qui va se transformer en véritable guerre de presque un an sur Pottermore entre multiples factions, luttant pour la prise du pouvoir ou la liberté. Rien ne laisse paraitre, même pour Ombre et Maléfice, ce qui va se passer ensuite sur Pottermore. Pottermore, malgré tous les évènements qui se sont déroulés en un temps très court (guerre Poufssoufle-Serpentard, indépendances des maisons, signaleurs, guerre froide, crise), n’est pas préparé à une telle histoire. C’est maintenant à Maléfice de rentrer en scène : l’histoire des tyrans commence…

Maléfice, le grand-inquisiteur de Pottermore.
Une soirée sur Pottermore. Vivi, de Serpentard, se dispute avec un nouveau, et les deux personnes s’insultent. Une scène courante sur Pottermore. Maléfice arrive, salut la grande salle, puis menace de signaler Vivi et le nouveau s’ils n’arrêtent pas tout de suite de se disputer. Bien sur, Vivi se met en colère, mais elle a peur : elle a en effet perdu un premier compte à cause des signalements. Voilà, c’est la première action de Maléfice, et il s’est déjà fait deux ennemis. Ombre veille et observe. Tout ne fait que commencer.
Le lendemain, Vivi va se plaindre à ses amis de l’histoire de la veille, et lorsque qu’elle voit Maléfice, elle l’insulte. Maléfice s’en fiche complètement, et signale Vivi. Maléfice prend ensuite la parole et fait une annonce : toute personne qui insulterait un autre utilisateur, et ferait preuve d’un vocabulaire peu courtois se verrait signaler sur le champ. Certaines personnes commencent à crier à la dictature, mais d’autres utilisateurs saluent cette nouvelle, car ils en ont marre des disputes, et ont espoir quand à ce nouveau « sauveur de Pottermore ». Mais Maléfice n’a pas encore montré sa face sombre. Plus tard, il annonce qu’il se proclame « grand applicateur de la charte de Pottermore », c'est-à-dire qu’il signalera toute personne qui ne respecterait pas un article de la charte. Cette fois, Maléfice commence à aller un peu loin, mais pas encore assez pour attiser une rébellion. Ombre, qui souhaite se prendre au jeu, reviens sur Pottermore en tant qu’un certain Mornille, et se fond dans la masse, pour pouvoir observer Maléfice.
Le lendemain, Maléfice fait une annonce qui va provoquer un grand chambardement sur le site : il se proclame grand-inquisiteur, avec tous les pouvoirs : il peut non seulement appliquer chaque paragraphe de la charte, mais peut aussi créer de nouvelles lois à respecter, de son invention. Le grand-inquisiteur gouverne par décrets, et tous lui doivent obéissance. Le régime inquisitorial met ainsi fin aux quatre maisons indépendantes : chaque maison devra se plier à la volonté de l’inquisiteur, sous peine de représailles. Les utilisateurs grondent. Ils protestent contre cet « utilisateur venu de nul part et qui se prend pour le maitre de Pottermore ». Les gens ne sont pas près de coopérer et d’obéir. Maléfice a alors besoin d’alliés. Il va donc recruter parmi « les fous » de Pottermore : Sang, de Gryffondor, admiratrice du sang pur, ou encore Lancelot, sorte de chevalier ayant un complexe de supériorité, de Serdaigle, feront partis de ses nouvelles recrues. Maléfice les nomme gardes inquisitoriaux. Au moins un garde inquisitorial dans chaque maison sera chargé de faire appliquer les décisions inquisitoriales dans les salles communes. Prémices de l’organisation très complexe des tyrans. La dictature va se renforcer de plus en plus : Maléfice fait interdire la musique, la danse, les farces et attrapes… (Pour la petite information, on va surnommer Maléfice « mini-Ombrage », non sans raison), jusqu’à empêcher les utilisateurs de Pottermore de s’amuser ! Cette fois, s’en est trop : le peuple va se révolter. C’est d’ailleurs à ce moment là que le mot tyran apparait pour la première fois, de la bouche des nouveaux rebelles. Et cela va donner à Ombre et à Maléfice l’idée de créer un grand régime dictatorial sur la durée. Ils n’ont donc pas l’intention d’arrêter.
On appelle cette révolution contre le régime inquisitorial, la « première révolte », tout simplement. Parmi les principaux révoltés, il y’a bien sur le groupe de Thomas, Vivi, Pansy et Maraudeuse. On verra aussi des personnes comme James, Nymphadora, Drago, Céleste, qui auront un rôle important dans cette rébellion et dans les autres à venir. Mornille, le compte d’Ombre, va aussi participer à la révolte : symbole du double jeu et de la manipulation dont il va user durant toute cette histoire… En premier lieu, des gens sages et réfléchis tel que James et Nymphadora de Gryffondor vont essayer de négocier avec Maléfice et ses gardes inquisitoriaux, mais sans succès. Les rebelles vont donc faire lever toutes leurs forces pour lutter contre le grand inquisiteur et ses acolytes. Une grande journée, l’une des plus célèbres de l’Histoire de Pottermore, va voir de nombreux utilisateurs crier pour la liberté et lancer des bombabouses partout dans la grande salle. Elle portera d’ailleurs le nom de… journée de la liberté. Avec notamment à sa tête James, qui s’en donnera à cœur joie. Mais Maléfice n’est pas prêt d’abandonner. La folle Sang va attaquer Gryffondor en répression, ce qui va calmer les ardeurs de James et ses amis. Mais une autre rebelle va s’affirmer contre Maléfice : Céleste. L’ancienne préfète de Serpentard, qui avait dirigé sa maison d’une main de fer lorsque les 4 maisons devinrent indépendantes, n’est pas prête à voir toute son influence et son pouvoir partir en fumée avec la dictature de Maléfice. Elle va donc soulever Serpentard, et menacer Maléfice d’écrire à Pottermore s’il n’arrête pas sa répression. Maléfice part, sur demande d’Ombre : trop simple… Céleste se réjouit, trop vite. Ombre commence à aimer cette idée de tyrans, et a une nouvelle idée en tête.

Le gouvernement provisoire : l’arrivée de Mystère au pouvoir.
Céleste est devenue la personnalité la plus populaire de Pottermore. La fin de l’Empire Pouffy et du Conseil de Serdaigle, le départ de Maléfice, le retrait progressif des grandes élites : pourquoi ne pas diriger Pottermore et refaire de Serpentard la grande puissance ? Tel est le rêve de Céleste. Mais Ombre a une nouvelle idée. Il nomme un nouveau personnage, Mystère, à la tête d’un régime appelé le gouvernement provisoire. C’est le premier véritable gouvernement que connait le site.
Mystère est très différent de Maléfice. Son personnage est celui d’un devin illuminé (on va le surnommer le « Trelawney sadique ») qui ne fait que des prédictions néfastes aux gens, voir méchantes, ce qui aura tendance à agacer età énerver de nombreux utilisateurs. Certains, comme Thomas et Pansy, vont sacrément prendre cher (comment ne pas voir la petite patte d’Ombre derrière tout ça ?) ! De nombreuses journées vont se transformer en disputes générales à cause des prédictions. Voilà l’un des grands buts des tyrans : faire le plus de grabuge possible sur Pottermore. Mystère va devenir aussi détesté que Maléfice. Il va pouvoir maintenant prendre le pouvoir.
Sa première action en tant que chef du gouvernement provisoire est de nommer des ministres et des généraux pour pouvoir gouverner. Il va ainsi reprendre les anciens gardes inquisitoriaux de Maléfice, mais aussi nommer un Serdaigle, Calo, au poste de ministre de la guerre et général en chef des armées. Calo admirait Maléfice : il voulait prendre le pouvoir sur Pottermore comme lui, mais a été très maladroit. Voilà pour lui une chance de « prouver sa valeur ». Un autre apprenti tyran, bien plus médiocre, de Serdaigle aussi, a des prétentions sur Pottermore. Il s’appelle Sha, et écrit tellement mal qu’il fait bien plus rigoler qu’il ne fait peur. Mystère décide « de faire alliance avec Sha », mais ce dernier devient un véritable pantin de la volonté de Mystère. Avoir Sha dans ses rangs permet à Mystère de créer une plus grande armée, car Sha a recruté plusieurs soldats, comme Assassin, l’ex roi mangemort de Serpentard, renversé par les gardes de la paix, ou Auror. Mystère annonce la nomination de son gouvernement officiellement dans la grande salle. Le retour des tyrans met en colère Pottermore, mais ce n’est pas encore la guerre. Une affaire va faire prendre un nouveau tournant à Pottermore : l’affaire Cobra.
Cobra est un petit nouveau de Serpentard, à la personnalité très influençable. Mystère va en profiter. Il manipule Cobra, et lui promet de le nommer roi de Pottermore, et qu’il a son appui pour diriger le site. Mystère se dit devenir, « devin et serviteur du roi Cobra ». Cobra accepte : Mystère, en faisant cela, compte faire de Cobra le nouveau bouc-émissaire de Pottermore, et lui permettre de gouverner dans l’ombre du roi détesté. Mais son plan va faire l’effet inverse : Mystère a oublié qui si Cobra se fait facilement influencer, le camp adverse peu très bien le manipuler aussi. Les opposants à Mystère persuadent Cobra de ne pas suivre le tyran dans son plan, et Cobra accepte. L’affaire va tellement indigner Pottermore, qu’une grande résistance va se mettre en place. Cette fois, les rebelles ont décidés de s’organiser, pour mieux combattre leur ennemi. Ils élisent Drago de Serpentard comme chef de la résistance (au grand dam de Céleste), qui va nommer Ginny de Serdaigle comme sous-chef et coordinatrice générale des forces rebelles. La résistance organise des réunions secrètes dans les chapitres, ainsi que des plans de bataille. Drago, leur chef, va opter pour un plan qui va complètement rater. En effet, (et Céleste le fera remarquer), Drago n’a pas beaucoup de talent pour diriger des résistants. Son plan est le suivant : se faire passer pour un serviteur des tyrans, et pouvoir infiltrer le groupe. Mystère flaire le piège très rapidement, et Drago perd la confiance de la résistance. Céleste peut enfin devenir sa chef. Elle reprend le plan de Drago, mais de manière beaucoup plus subtile, à tel point que Mystère se fait berner. Elle se fait passer pour Plaque, assistante et conseillère de Mystère. Le plan marche, pour l’instant…
Sur ordre d’Ombre, Mystère doit s’attaquer en premier lieu à Thomas. Le devin va ainsi menacer de signaler Perle, la petite amie de Thomas, si ce dernier ne coopère pas avec le gouvernement provisoire et ne renonce à ses prétentions de préfet. Cela provoque une nouvelle vague d’indignation : la résistance de Pottermore va manifester dans la grande salle contre les méthodes autoritaires du gouvernement. Mystère va alors créer une nouvelle arme secrète : le nettoyage. L’idée est de reprendre la technique des signaleurs anonymes, c'est-à-dire de signaler tous les messages d’une salle commune ou de la grande salle, mais cette fois, non pour s’amuser, mais pour des raisons militaires. Calo, sur ordre de son chef, nettoie la grande salle, et la manifestation, prise d’horreur, se désagrège rapidement. Le nettoyage sera dès à présent utilisé par tous les régimes tyrans qui se succèderont, depuis cet évènement, qu’on surnomme « la grande répression ». Céleste, en tant que Plaque, essaye de convaincre Mystère de ne plus s’attaquer aux innocents, et d’arrêter les nettoyages. Elle lui suggère d’utiliser la diplomatie plutôt que la guerre, mais Mystère refuse, car il pense qu’il s’agit d’une perte de temps face à la résistance. Plaque lui dit alors de ne s’attaquer qu’à Céleste, car il s’agit de la plus dangereuse des rebelles (pour pouvoir faire figure de martyre en vérité). Mystère découvre le piège : Céleste en a trop dit. Céleste, essaye de se rattraper, mais rien à faire, elle est démasquée.
La résistance, depuis la grande répression, ne va cesser de monter et de s’organiser contre le pouvoir. Face à la trahison de Plaque, et à la montée des résistants, Mystère (sur influence d’Ombre), va mettre un coup dur contre ses ennemis. Et ce sera la guerre.

La première grande guerre de Pottermore : une guerre éclaire.
Jamais Pottermore n’aura vécue, à ce moment là, une guerre comme la première grande guerre de Pottermore. Elle va profondément marquer les esprits, et va faire partir certains utilisateurs. A côté, la guerre Poufssoufle-Serpentard et la guerre froide font pâles figures. Ce sera sans doute l’une des plus grandes victoires des tyrans, et elle sera ce que Mystère appellera, avec très peu d’humilité: « mon plus grand chef d’œuvre ».
Mystère va organiser une grande réunion avec ses généraux Calo et Sha pour préparer la guerre. Vu que ses deux officiers sont de Serdaigle, et que cette maison est le plus grand foyer de la résistance (accueillant notamment le sous-chef Ginny), ce seront les aigles qui seront attaqués en premier. La guerre va commencer. Calo, général en chef des armées, sera chargé de diriger les opérations. Après que le gouvernement provisoire ait déclaré la guerre à la résistance, Calo lance une gigantesque offensive sur Serdaigle, l’une des plus célèbres de l’Histoire de Pottermore. Les tyrans n’auront cesse de rappeler, lors des guerres suivantes, la première bataille de Serdaigle. Les soldats de l’armée surgissent dans la salle commune, et c’est la débandade. Les sortilèges et les cris commencent à fuser. L’armée des rebelles, dirigée par Ginny, résiste du mieux qu’elle peut. La bataille dure plusieurs heures, et se termine par un triple nettoyage de la salle commune de Serdaigle, qui va la laisser pendant un moment bugger. Les tyrans sortent victorieux de la bataille, et Ginny dira : « Nous avons perdus dans cette bataille car Calo est un très bon général : il réussit à surprendre ses ennemis. Mais il ne faut pas oublier que nous avons résistés, et qu’ils ont eu du mal à nous faire flancher pendant cette bataille ». En tout cas, plusieurs serdaigles abandonnent la résistance, certains sont même prêts à s’allier aux tyrans. D’autres veulent partir de Pottermore. C’est le désordre total.
Mais la résistance est loin d’être anéantie. La prochaine offensive va alors se faire contre Serpentard, dont les armées rebelles seront menées par Céleste. Il s’agit encore d’une victoire des tyrans. Ces derniers vont tout de même connaitre des défaites, comme lors de la seconde bataille de Serdaigle, qui cette fois est menée par Sha. Sha est si mauvais à la direction de l’armée qu’il baisse les bras rapidement, et la résistance connait une grande victoire. Le seigneur Sha sera éloigné jusqu’à la fin de la guerre. Calo contre attaque lors de la troisième bataille de Serdaigle, et cette maison va définitivement signer l’armistice. Une par une, chaque salle commune est attaquée, puis nettoyée. Voilà la stratégie de Mystère et de Calo : attaquer chaque position des rebelles, offensives par offensives, de manière brusque et rapide. C’est pour cela qu’on surnommera cette guerre, « guerre éclaire ». Le dernier coup des tyrans se déroulera lors de la grande bataille finale, dans la grande salle, nettoyée sept fois d’un coup ! La résistance demande la paix rapidement, Céleste essaye de négocier. Les tyrans ont gagnés, et Mystère est auréolé de gloire.

Conclusion : l’affirmation des tyrans sur Pottermore.
Après la victoire de Mystère, ce dernier laisse la place à Maléfice, qui revient sur Pottermore. Il va proclamer le ministère de la magie.
Le régime inquisitorial puis le gouvernement provisoire ont posés les bases des tyrans. Le premier, avec à sa tête le grand-inquisiteur Maléfice, a permit de faire connaitre leur groupe et fonder le mythe des tyrans, celui d’un groupe de dictateurs assoiffés de pouvoir. Le second, avec à sa tête Mystère, a mit en place une grande armée et a crée les nettoyages, pour pouvoir faire régner la terreur au sein de Pottermore. Ces deux régimes ont eu le rôle de préparateurs d’un vrai Etat tyrannique, avec une organisation complexe : le ministère de la magie. C’est d’ailleurs lors de sa proclamation qu’une idée se fait connaitre : Maléfice a un chef au dessus de lui, qui dirige le groupe dans l’ombre. C’est Mortel, double compte d’un ancien qui voulait se venger. Personne ne sait qui il est, personne ne se doute qu’il s’agit d’Ombre, l’ancien empereur Pouffy, celui qu’ils croyaient pour le droit et la liberté.
Ca y est, les tyrans sont là, et se sont affirmés. Ils vont pouvoir diriger.
avatar
Ombre

Messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Pottermore: Chapitre 2.

Message par Invité le Ven 23 Oct - 12:31

C'est moi , qui ai appelée Maléfice "mini Ombrage" et après on m'as tous suivie. Putain j'ai lancée un surnom!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum