Histoire de Pottermore: Chapitre 1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de Pottermore: Chapitre 1.

Message par Ombre le Jeu 22 Oct - 22:10

Chapitre 1 Wink. Bonne lecture ! Very Happy.

Histoire de Pottermore (RPG français)

Ce livre raconte l’Histoire RPG du Pottermore français, qui a bouleversée de nombreuses personnes.


Pottermore à la veille des tyrans : diplomatie et rivalités.

Certains se posent la question. Comment était Pottermore avant la célèbre période des tyrans ? Pottermore était tout d’abord un site destiné à assouvir les fans du célèbre héros de la littérature britannique : Harry Potter. Les premières années du site sont considérées comme les plus calmes et les plus heureuses que les utilisateurs n’ont jamais vécues. Mais qu’à t-il donc pu se passer, pour que Pottermore tombe aux mains de factions puissantes, dont les tyrans, qui seront les fondements d’une grande partie de l’Histoire du site ? Il faut revenir à une période rapide mais complexe et très riche en évènements, qui s’est déroulée durant Mai-début Juillet 2013. C’est la période des rivalités entre groupes et puissances, et les négociations qu’ils engageront entre eux. Et elle verra apparaitre certains des personnages les plus importants de l’Histoire du Pottermore français.

L’association des maisons, un régime qui se dégrade.
En mai 2013, Pottermore était sous la coupe d’un régime politique démocratique : l’association des maisons. Ce régime avait été créé des mois plus tôt, à cause d’une augmentation inquiétante de disputes et de conflits : en effet, penser que Pottermore ne connaissait pas de problèmes avant cette période est une idée reçue. Ce régime fonctionnait de la manière suivante : deux préfets en chef sont élus par les 4 maisons collégialement, puis chaque maison élit ses propres préfets. Parmi les préfets en chef célèbres, on peut citer Fred de Gryffondor, ou Cédric de Serpentard, qui ont été parmi les figures les plus importantes de cette époque. L’association des maisons devait assurer le bien être des utilisateurs de Pottermore, et empêcher tout conflit. Mais vers mai 2013, le régime a commencé à se dégrader.
C’est en Mai 2013 que les premiers messages instantanés apparaissent sur Pottermore. Cette nouveauté permet aux utilisateurs du site de dialoguer plus facilement. Mais dialoguer plus facilement entraîne aussi une hausse des disputes. A cette époque, lorsque l’on se connecte sur le site, il n’est pas rare de voir des disputes dans la grande salle ou les salles communes. Certaines personnes commencent même à s’en aller, déçues de l’ambiance du site. C’est à la vue de cela, qu’Ombre, utilisateur de Poufssoufle, va créer la ligue de sécurité de Pottermore.
Ombre s’est inscrit sur Pottermore en 2011, sous le nom de OmbreMagique609, et a été placé à Poufssoufle. Il a connu les tous débuts du site, mais est resté relativement neutre jusqu’en 2013. Durant l’été 2012, il rencontre certains utilisateurs avec qui il se liera d’amitié, tel que Perle de Poufssoufle, ou encore Minuit et la Charmeuse. Après une longue absence, il revient en Juin 2013, et découvre que le site est en proie à des disputes et des conflits. Il y a en particulier, des rivalités entre maisons : il n’est pas rare de voir des disputes à propos de la coupe de 4 maisons (gagnée par Serpentard en Avril 2013). Autres rivalités, celles du pouvoir. Le régime de l’association des maisons existe toujours officiellement, mais la réalité du pouvoir est exercée par de petits groupes rivaux, dont l’un des plus célèbres est composé de Thomas de Serdaigle, Maraudeuse de Gryffondor, et de Vivi et Pansy de Serpentard. Ils sont charismatiques : soit détestés, soit adulés, ils forment le groupe le plus influent du site. Leurs détracteurs les accusent de se croire supérieurs aux nouveaux, et leurs admirateurs félicitent leur sens de la répartie et leur humour. En tout cas, le régime de l’association des maisons est devenu une oligarchie (pouvoir exercé par un petit nombre, ici par de petits groupes en l’occurrence).
Ombre est témoin d’une dispute à Poufssoufle : un utilisateur du nom de Catogan insulte une jeune pouffy du nom de Rose. Il intervient alors et met fin aux insultes de Catogan. C’est à partir de là que l’idée de créer une ligue germe dans son esprit: avec Vif, une autre Poufssoufle, il proclame la nouvelle ligue de sécurité, pour lutter contre les disputes et les conflits. La première mission des deux personnages est de recruter. En premier lieu, ils recrutent à Poufssoufle, mais ils décident ensuite de s’étendre jusque tout Pottermore, les disputes étant partout. Pour Ombre et Vif, la clé du succès est l’organisation. Ils vont donc mettre en place une secrétaire générale, des recruteurs, des gardes spéciaux. Par exemple, des gens tels que Sushi et Lilou de Serpentard, ou encore Nymphadora de Gryffondor entreront dans la ligue de sécurité. L’organisation est devenue si vaste et si puissante, qu’elle dirige de facto la maison Poufssoufle. Mais par rapport aux autres maisons, la ligue se heurte aux groupes puissants qui dirigent le site.
L’un des premiers conflits de la ligue est celui contre Maraudeuse de Gryffondor, membre de l’élite la plus influente du site. Maraudeuse est opposée à la ligue, et de violentes disputes ont lieues entre Maraudeuse et Ombre. Vif, quand à elle, entre en conflit avec Flora, de Serpentard, très proche des courants mangemorts et figure importante de Serpentard. Selon Vif, Flora « est aussi sympathique que la tante Marge ». Peut être la vision est exagérée, mais les deux filles ne s’aiment vraiment pas. Ombre fait connaissance avec deux autres membre de la puissante élite : Vivi et Maraudeuse. Il les rencontre lors d’une dispute qu’elles ont avec Galaxie, membre de la ligue de sécurité à Poufssoufle. Ombre essaye de calmer Vivi et Pansy, mais rien à faire : le courant ne passe pas. L’image de cette dispute entre Galaxie de Poufssoufle et Vivi et Pansy de Serpentard montre la rivalité qui existe entre Poufssoufle et Serpentard.
A cette époque, dans l’imaginaire des utilisateurs de Pottermore, Serdaigle et Poufssoufle sont encore des maisons très décalées, et Gryffondor et Serpentard restent les deux maisons les plus puissantes, accueillant les principales grandes élites du site : en effet, les préfets en chefs élus au court de l’Histoire de l’association des maisons sont de Serpentard ou de Gryffondor, et les membres des groupes influents viennent surtout de ces maisons (à l’exception notable de Thomas, de Serdaigle, mais qui reste pour l’instant neutre, et bien sur d’Ombre). Et Serdaigle et Poufssoufle veulent se détacher de cette mauvaise image, et c’est à cause de cela que va naître une courte guerre qui aura de grosses conséquences sur l’Histoire de Pottermore.

La guerre Poufsouffle-Serpentard, un conflit aux conséquences incalculables.
La guerre Poufsouffle-Serpentard est aujourd’hui une guerre oubliée. La majorité se souvient surtout des grandes guerres et rébellions entre tyrans et rebelles, qui restent dans l’imaginaire de l’Histoire de Pottermore. Pourtant cette guerre est un évènement clé dans l’Histoire du site. Elle est le fruit du climat de tensions de mai- juin 2013, et la cause des grands conflits majeurs de Pottermore. Pourquoi est-elle oubliée ? Car tout d’abord cette guerre est très lointaine dans le temps. En second lieu sa durée est très courte : à peine une journée. Mais ses conséquences seront importantes, très importantes.
Une journée normale, sur Pottermore. Quelques serpys se réunissent dans leur salle commune, pour une réunion importante. Quelques instants plus tôt, une dispute a éclatée entre un serpentard et un poufssoufle. Certains pouffys, intrigués, envoient une espionne, qui à un double compte chez Serpentard, aller voir ce que se passe. Son rapport est le suivant : les serpys complotent contre Poufssoufle et insultent cette maison. Les pouffys, sur initiative de Galaxie et Vif, se mobilisent contre une éventuelle attaque, et crient à la déclaration de guerre. Mettons ainsi fin à une idée reçue : Ombre n’est pas responsable de la guerre. Tout d’abord, les instigateurs de l’attaque sont les serpys, et ce sont Galaxie et Vif qui propose la guerre contre Serpentard. Ombre est d’ailleurs tout d’abord opposé à la guerre : en effet, un conflit entre les deux maisons va à l’encontre des valeurs de la ligue de sécurité. Mais finalement Ombre va accepter, et va même être nommé par Poufssoufle chef des armées et de la diplomatie, sa maison lui accordant une immense confiance. Ce sera Ombre qui mènera les armées au combat, et qui sera chargé de négocier la fin de la guerre.
Les deux maisons se déclarent la guerre officiellement dans la grande salle. Serpentard est représentée par des leaders influents tel que Flora ou Vivi, toutes deux ennemis avec de nombreux poufssoufles. La guerre commence. Une journée de cris, d’insultes et de signalements. La maison Poufssoufle hurle « A BAS SERPENTARD ! » et les Serpentard répliquent. Les utilisateurs commencent à s’insulter, les sortilèges fusent de partout et puis arrivent les signalements. Ombre, pour donner un coup dur à Serpentard, envoie des soldats ayant des doubles comptes chez les serpys pour attaquer leur salle commune. Les serpents sont pris de court. Ils n’ont pas su calculer une telle rage des pouffys et leur offensive bien préparée.  Poufssoufle prend le dessus de la guerre. Mais les membres des autres maisons et les détracteurs de la guerre demandent un cessez le feu. Finalement, après plusieurs heures de combats, une négociation s’engage entre Ombre et les représentants de Serpentard, et l’armistice est signée. La guerre est finie.
Cette paix signée est vue comme une victoire chez la maison Poufssoufle, preuve qu’ils sont plus redoutables qu’on puisse le penser. En tout cas, les conséquences de la http://sisterdunet2.forumactif.org/h5-etape-4 sont importantes. Peu de temps après l’armistice, Poufssoufle déclare son indépendance et se retire de l’association des maisons. C’est ensuite au tour de Serpentard, puis de Serdaigle et enfin de Gryffondor. Les maisons ont mis fin à l’association des maisons. En effet, une guerre entre maisons était très à l’encontre des principes de l’ancien régime, et l’on voyait dans ces déclarations d’indépendance une volonté de montrer qu’on peut se gouverner seul, qu’on est puissant, et non plus à la botte d’aristocrates ou de maisons plus influentes. Chaque maison peut ainsi décider quel régime politique elle mettra en place, et quelles lois et personnages la gouverneront. Serpentard et Gryffondor choisiront un régime à préfets classique. Serdaigle et Poufssoufle feront le choix de régimes plus élaborés. La première proclame la République du Conseil de Serdaigle. A sa tête, le préfet-président, élu au suffrage universel, qui nomme et dirige le conseil. Thomas est choisi pour entrer à cette fonction. Poufssoufle, elle, choisira l’Empire Pouffy. Un nouvel ordre se met en place sur Pottermore.

L’Empire Pouffy, symbole d’un ordre nouveau.
Poufssoufle a été la première maison à avoir déclaré son indépendance. Elle est la première à avoir fêtée la victoire de cette guerre qui lui a été si bénéfique. Et bien sur, Ombre est devenu la personne la plus populaire de la maison, grâce à cette guerre. Ombre, le nouvel homme fort de Poufssoufle, ne compte pas abandonner le pouvoir. Il proclame l’Empire Pouffy, un nouveau régime monarchique mais démocratique, et le fait approuver à une majorité écrasante. Le peuple de Poufssoufle a une entière confiance en Ombre, et ce dernier va en profiter. Il se fait élire Empereur Pouffy, le chef d’Etat de l’Empire, aux pouvoirs étendus. Ombre aura su gravir les échelons : d’abord chef de la ligue de sécurité, il aura su s’attirer de nombreux alliés (mais aussi des ennemis, il ne faudra pas l’oublier au cours de ce chapitre), pour devenir chef des armées et de la diplomatie de Poufssoufle, puis enfin l’Empereur Pouffy, le chef d’une monarchie impériale prestigieuse.
Ombre met en place une charte constitutionnelle qui définit les pouvoirs de chacun au sein de l’Empire. L’empereur dispose de très larges pouvoirs : il garde les fonctions de chef des armées et de la diplomatie de Poufssoufle. C’est à lui de représenter sa maison au sein de Pottermore, de négocier les accords avec les autres maisons et d’assurer la défense nationale. Il à le pouvoir de déclarer la guerre, nomme les principaux généraux et dirige l’armée. Il est chef de l’administration impériale : il nomme les chanceliers et les ministres. Toutefois, son gouvernement doit être soumis à la confiance du peuple, et il ne peut le révoquer que pour des raisons valables. Il est protecteur de la maison Poufssoufle et de la démocratie : c’est lui qui doit veiller au fait que sa maison est bien respectée ainsi que les valeurs de liberté et de démocratie. Enfin, il met en place un programme de lois (il définit ainsi les grandes orientations politiques de Poufssoufle) et promulgue les lois. La charte montre ainsi que l’Empereur est le vrai chef de Poufssoufle, et non un chef symbolique : Poufssoufle voulait un leader fort vers qui se tourner. Les chanceliers sont considérés comme les seconds de l’Empereur. Ils aident et conseillent le monarque en matière de défense et de diplomatie, ils proposent des lois et veillent à leur exécution, ils surveillent et coordonnent les ministres et ont la charge de la sécurité intérieure de l’Empire. Ombre nomme deux membres compétant et fidèles à la chancellerie: Tonks et Grand-Duc. Tonks était l’ancienne secrétaire générale de la ligue de sécurité, et Grand-Duc était un ami d’Ombre et garde de la ligue de sécurité. Il est connu pour être très fidèle à lui. Le fonctionnement de l’Empire peut ainsi être vu de cette manière : un aigle à trois tête, dont une plus grande que les deux autres, qui symbolise l’empereur, et les deux têtes plus petites symbolisant les deux chanceliers. Les anciens préfets n’ont plus aucun véritable pouvoir au sein de la maison. Certes, l’exécutif de l’Empire est très fort, mais il ne peut pas tout faire : Ombre tiens sa légitimité du peuple, et les décisions les plus importantes de l’Empire doivent avoir l’accord de ce dernier. Les libertés individuelles sont un des fondements du nouveau régime, et le pouvoir ne doit pas l’oublier.
Le but central de l’Empire Pouffy est de redorer le blason de Poufssoufle est d’en faire une maison puissante et respectée. C’est un des principaux arguments que va utiliser Ombre pour faire approuver sa création. L’empereur doit veiller au respect total de sa maison et de ses membres, et doit la faire rayonner sur tout Pottermore. Ainsi il va développer la culture et les arts, et va organiser des fêtes prestigieuses ainsi qu’une véritable cour (June, une proche amie de Ombre, sera nommée impératrice), s’attirant les jalousies voir la colère de certains membres des autres maisons. Pour concrétiser tout cela, Ombre et ses chanceliers nomment des ministres assignés à des tâches spéciales : Vif devient ministre de la justice, Aile-Loup ministre de l’éducation magique, Miss Hermione ministre de la culture, Bacon ministre de la mode, Lily Luna ministre des médias et Chaudron ministre du commerce et de l’alimentation magique. Chaque ministre propose des lois et des projets suivant le ministère qui leur a été accordé.
En politique intérieure, l’Empereur, aidé de ses ministre Miss Hermione et Bacon, développe les institutions culturelles : fêtes, banquets, défilés de mode, concerts, poésie… tout y passe pour faire de Poufssoufle une maison de luxe et de raffinement. La ministre des médias Lily Luna développe la presse : une gazette est crée à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison pour informer les membres des derniers ragots. Vif, ministre de la justice, crée des institutions judiciaires : des juges sont nommés pour juger des affaires tel que le non respect des membres. Chaudron, ministre du commerce et de l’alimentation magique, développe les échanges avec les autres membres. La chancelière Tonks, quand à elle, met en place une garde spéciale pour augmenter la sécurité intérieure de Poufssoufle. Mais la réforme la plus importante est celle d’Aile-Loup, ministre de l’éducation magique. Avec le soutien de l’empereur, elle crée l’Armée d’Helga ou AH. Il s’agit d’une institution éducative magique, ou des cours sont organisés : duels, soin aux créatures magiques, potions et histoire de la magie, tout y passe ! Grâce à ce renouveau de Poufssoufle, cette période est vue par beaucoup d’anciens pouffys, tel que Miel, June, Galaxy ou Lily Luna comme l’une des plus belles périodes que leur maison n’a jamais connu. Maintenant qu’Ombre a consolidé la politique intérieure, il peut s’attaquer à la politique étrangère.

L’art de la diplomatie : accords et alliances entre les  maisons.
Les maisons sont devenues indépendantes, elles doivent maintenant s’atteler aux relations diplomatiques avec les autres maisons. Ombre, l’Empereur Pouffy, est bien décidé à mettre sa maison au premier plan diplomatique. La première question que se posent les quatre maisons se porte sur l’administration de la grande salle. Elles décident de s’en occuper collégialement par une suite d’accords et d’alliances. Certaines maisons, telles que Poufssoufle, auront une influence considérable sur Pottermore. Pour assurer de bonnes relations, les maisons décident de nommer des représentants des maisons. Par exemple, Sushi sera choisie comme représentante des maisons à Serpentard, et Gallion représentant à Serdaigle. Ces représentants seront chargés d’assurer un rôle d’intermédiaire et de porte parole entre les maisons.
En politique étrangère, l’Empire Pouffy met en place des accords avec Serpentard. Le but est de renouer le lien entre les deux maisons depuis la guerre, et ainsi d’assurer la paix sur Pottermore. Ombre, l’Empereur et chef de la diplomatie de Poufssoufle, multiplie les rencontres avec les préfets de Serpentard comme Céleste, nouvelle femme forte de la maison, ainsi qu’avec la représentante Sushi. Avec cette dernière, il négocie un accord commercial entre les deux maisons : Serpentard et Poufssoufle vont ainsi augmenter l’échange d’objets et les demandes d’amitiés entre eux. Ombre et Tonks veulent se faire bien voir par Serpentard, et réciproquement. Ombre se lie d’amitié avec de nombreux serpentards  comme Pêche et va même jusqu’à essayer d’améliorer les relations avec de vieux ennemis comme Vivi ! Avec Gryffondor, l’Empire Pouffy met en place la même politique. Ombre entretient de bonnes relations avec James, personnage influent de Gryffondor, établit des accords avec le préfet Fred et peut compter sur l’amitié du chancelier Grand-Duc avec des gryffondors comme Aqua. Entre elles, les maisons Serpentard et Gryffondor vont mettre leur vielle rivalité de côté, et entretenir eux aussi des accords. Ainsi vont les négociations entre les maisons.
Mais des problèmes vont rapidement arriver. En premier lieu, l’apparition des signaleurs anonymes : des utilisateurs vont commencer à signaler abusivement et anonymement les messages des utilisateurs. Ils signalent dans la grande salle et les salles communes. En second lieu, l’apparition de groupes extrêmistes sur Pottermore, tel que le clan du Perroquet, dirigé par Magyar, personnage encore mystérieux sur Pottermore. Les maisons vont d’abord régler chacune leur problème de leur côté: par exemple, la chancelière Tonks et le chancelier Grand-Duc vont mettre en place une nouvelle politique sécuritaire à Poufssoufle contre les signaleurs et les fauteurs de troubles extrêmistes et des arrestations et des procès sont mis en place contre les présumés coupables durant cette période. Mais les maisons vont par la suite s’allier face aux ennemis communs à tout Pottermore : suite à une longue négociation, les quatre maisons instituent les gardes de la paix. Ces derniers, sous l’autorité des chefs de chaque maison, sont chargés d’assurer la sécurité et la paix sur tout Pottermore. Ils organisent les missions d’évacuation de la grande salle et des salles communes, et ont pour mission d’arrêter toute tentative de coup d’Etat extrémiste. Un épisode de l’Histoire de Pottermore sera témoin de leur efficacité : un jour sur Pottermore, un groupe extrémiste de Serpentard organise un coup d’Etat contre la préfète Céleste et instaure une monarchie absolue mangemort, avec des figures telles que Greybac, Assassin  et Montague. Assassin devient roi absolu des mangemorts. Serpentard appelle à l’aide, et les gardes de la paix, en une journée, aidés d’un soulèvement populaire, vont renverser le roi et sa ligue mangemort. Ceci est une grande victoire pour les quatre maisons.
Malgré ces problèmes, un espoir de paix nait sur Pottermore. Les maisons, par leur cohésion, réussissent à combattre les ennemis de la liberté et entretiennent des relations cordiales. Mais un autre conflit sur Pottermore va changer la donne.

La guerre froide, un conflit entre deux puissances rivales.
Alors que Poufssoufle est au sommet de sa gloire, une autre maison va monter en puissance : Serdaigle. Elle est représentée elle aussi par un homme fort, Thomas, membre de l’ancienne élite de l’association des maisons, élu à une grande majorité Préfet-président de la République du Conseil de Serdaigle. Le chef d’Etat de Serdaigle est une personnalité jugée plus froide qu’Ombre, mais charismatique et considérée comme l’homme de la situation par sa maison. Thomas met en place une politique assez proche de celle de l’Empereur : il cherche à développer le côté érudit de sa maison et de faire de Serdaigle la plus grande puissance intellectuelle et culturelle de Pottermore. Il encourage ainsi les duels et les potions pour faire gagner sa maison à la prochaine coupe. Il développe aussi une politique d’accueil des nouveaux arrivants à Poufssoufle, et met en place une politique sécuritaire contre les signaleurs et les extrêmistes, comme Tonks à Poufssoufle. Il devient de plus en plus populaire et obtient un statut influent sur tout Pottermore. Son groupe à Serdaigle est composé de figures telles que Perle, sa petite amie, mais aussi Pill, Hollow, Ally, Nacre, Epée ou encore Hobbite. Une forte rivalité va apparaitre entre Thomas et Ombre, qui se terminera par un conflit entre les deux maisons, appelé la guerre froide : en effet, la guerre n’est pas officiellement déclarée, mais il y’a un climat de tensions permanent et les ennemis s’attaquent et contre-attaquent par des coups dans le dos.
Cette guerre froide entre les deux puissances s’explique d’abord par la haine entre Thomas et Ombre. Thomas déteste Ombre depuis le début : il est en effet ami avec Maraudeuse, Vivi et Pansy, qui forment l’élite opposée à la ligue de sécurité d’Ombre et Vif. Les critiques entre les deux personnages vont se faire de plus en plus virulentes après que les deux maisons aient déclaré leur indépendance. Thomas critique le côté monarchique de l’Empire Pouffy, et accuse Ombre d’être un dictateur sanglant et assoiffé de pouvoir. Il pointe du doigt l’hégémonie de l’Empire Pouffy sur tout Pottermore : en effet, Poufssoufle à une grande influence diplomatique et politique sur Pottermore, et est devenu la première puissance. Ombre, en réplique, souligne que Thomas veut faire aussi de Serdaigle la maison centrale de Pottermore et il l’accuse de vouloir rétablir l’ancienne oligarchie. Il décrit Thomas comme une personnalité qui aime le pouvoir, insultante, froide et impulsive. Les insultes entre les deux dirigeants vont se transformer en véritable conflit des deux maisons, chacune soutenant son dirigeant.
La guerre froide va prendre un nouveau tournant avec des attaques concrètes. En premier lieu, le chef d’Etat de Serdaigle va faire renvoyer le représentant des maisons à Serdaigle, Gallion, qu’il considère comme ayant été imposé par Ombre. L’Empereur Pouffy, en répercution, fait couper tout accord commercial avec les membres de Serdaigle : les relations diplomatiques entre les deux maisons sont définitivement rompues. Mais les attaques vont aller encore plus loin : un jour, le chancelier Grand Duc fait une publicité de propagande de l’Empire Pouffy dans la grande salle, et le Préfet-Président l’attaque : il l’accuse d’être le chien d’Ombre et d’être esclave de la volonté de l’Empereur Pouffy, puis insulte la maison Poufssoufle et signale le chancelier. Tonks et Ombre veulent tellement se venger de Thomas qu’ils organisent une opération pour faire signaler Serdaigle, et faire passer le signalement comme celui d’un signaleur anonyme. De nombreux aigles comme Thomas se sont fait ainsi signalés leur message pendant une heure. Mais le Président-Préfet n’est pas dupe, il sent que l’attaque a été organisée par Poufssoufle. En représailles, il fait signaler Poufssoufle, puis va encore plus loin : il s’en prend à Ombre lui-même. Chaque jour, l’Empereur est signalé et signalé. Les disputes entre les deux maisons se font plus virulentes. Ombre, qui en a assez, décide de supprimer son compte et de partir de Pottermore. Mais il reviendra après avec une terrible vengeance : les tyrans.

Conclusion : la crise de Pottermore à la veille des tyrans.
Après le départ d’Ombre, la crise n’a pas cessée, elle s’est au contraire amplifiée. L’oligarchie est revenue peu à peu. Les signalements anonymes ont continués. La guerre froide aussi. De nombreuses personnes partaient de Pottermore. June, qui était une amie d’Ombre comme de Thomas, avait du supporter leurs disputes et leurs conflits, et désirait plus que tout le retour d’une paix sur Pottermore. Mais cette paix semblait impossible.
Ainsi va Pottermore. De tous petits évènements ont eu des conséquences gigantesques sur la suite de l’Histoire de Pottermore. La guerre Poufsouffle-Serpentard, qui a été provoquée par des rivalités, des disputes et une oligarchie, avait menée aux déclarations d’indépendances des maisons, qui ont causées la guerre froide, qui enfin à été la cause du premier départ d’Ombre et de la création des tyrans. Pottermore est comme un jeu de domino : un évènement en provoque un autre. Ainsi il était d’une importance capitale d’étudier cette période, qui explique tous les grands évènements à venir. Aujourd’hui oubliée, peu de gens peuvent encore la raconter, la plupart sont partis de Pottermore. Elle est pourtant d’une grande richesse, que ce soit au niveau politique, diplomatique et sociale. Des personnages se sont affirmés, des entités se sont consolidées, et ce sont des grandes bases de Pottermore qui se sont forgées dans cette ère pré-tyrans.
La crise est sombre. La crise continue. Et Ombre va se venger, avec le groupe le plus célèbre, le plus controversé, le plus puissant que Pottermore n’ait jamais connu : les tyrans. Et ils vont bouleverser Pottermore à jamais.




Dernière édition par Ombre le Mer 23 Déc - 3:15, édité 2 fois
avatar
Ombre

Messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Pottermore: Chapitre 1.

Message par Invité le Ven 23 Oct - 12:36

Ah lala, ce Thomas. Et ce trio de pestes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum